Cartels – Arrestation de « Z43 », le chef du cartel sanguinaire des Zetas !

Le chef du cartel de Los Zetas, José Maria Guizar Valencia, alias « Z43 », a été arrêté à Mexico, ont annoncé vendredi 9 février les autorités mexicaines. Sa tête était mise à prix 5 millions de dollars par les Etats-Unis.

Le narcotrafiquant a été capturé « sans faire usage de la force », lors d’une opération menée par la marine mexicaine dans le quartier branché de Roma, au cœur de la capitale, a indiqué Renato Sales, le commissaire national chargé de la sécurité.

Le gang des Zetas, des déserteurs du groupe des forces spéciales de l’armée mexicaine

« Z43 », qui possède la double nationalité américano-mexicaine, serait né en 1969 selon plusieurs médias mexicains. Il est suspecté d’être responsable de l’acheminement pour son cartel de « la drogue d’Amérique du Sud vers les Etats-Unis et d’être l’un des principaux responsables de la violence dans les Etats du sud-est du pays », a indiqué M. Sales.

José Maria Guizar Valencia a opéré dans l’Etat de Michoacan puis en 2001 dans l’Etat de Tamaulipas, avant d’établir en 2003 sa base à Palenque au Chiapas, « où il a recruté des cellules criminelles locales », a précisé M. Sales. Il a depuis étendu ses trafics dans le Veracruz, le long du Golfe du Mexique et l’Etat de Puebla.

Le gang des Zetas a été créé en 1997 par une trentaine de déserteurs du groupe des forces spéciales de l’armée mexicaine (GAFE). Ces anciens militaires ont d’abord rejoint les rangs du cartel du Golfe pour devenir des tueurs féroces au service de son chef, Osiel Cardenas, arrêté en 2003 et extradé aux Etats-Unis quatre ans plus tard.

Depuis, les Zetas ont déclaré la guerre à ses successeurs pour l’acheminement de la drogue via le littoral atlantique. Leur cartel se caractérise par des franchises criminelles régionales qui signent leurs crimes d’un large « Z » griffé sur le cadavre de leurs victimes, souvent décapitées, amputées ou coupées en morceaux pour effrayer leurs adversaires.

Le précédent chef du cartel, Omar Treviño, alias « Z42 », avait été arrêté en 2015 également à Mexico.

Source – Agences

Tourimex Banner