Coupe du monde: ils partent du Mexique en bus pour rallier Moscou ! (Video)

Un groupe d’amis a tenté, et réussi, le pari fou de partir avec un bus scolaire, du nord du Mexique pour rejoindre Moscou afin de suivre les exploits de leur équipe nationale.

Les supporters mexicains font partie, comme lors de chaque Mondial de football, des plus importantes délégations de fans étrangers à se déplacer pour encourager les leurs. Ils sont actuellement environ 40 000 en Russie pour pousser « El Tri » — le surnom de la sélection mexicaine de football.

Parmi ces chanceux, un petit groupe de Mexicains a décidé de relever un pari un peu fou. Ils sont quatre Mexicains, un Chilien et un Canadien a avoir rallié la Russie en bus depuis le nord du Mexique. Ils sont partis il y a plus d’un mois pour arriver le week-end dernier à Moscou.

Et quand on parle de bus, ce n’est pas un terme générique. Ce petit groupe a retapé un bus scolaire, comme on en croise des milliers dans le pays. Baptisé « La Bendición (La Bénédiction dans la langue de Cervantes) et repeint aux couleurs de la « Républica mexicana », le bus compte un intérieur grand standing. Il a été aménagé avec des couchettes, une cuisine et une télé…

Partis début mai, les grands voyageurs ont traversé l’Atlantique et débarqué dans le nord de l’Allemagne puis ont traversé les Pays-Bas, la Pologne, la Lituanie, la Lettonie pour finalement arriver à Moscou.

Fernando Osorio, l’un des artisans du projet, explique que l’idée est née à l’occasion du Mondial brésilien de 2014. Après des mois de préparation, le groupe d’amis vit son rêve. Malheureusement, l’un des pionniers de l’aventure, Javier, a finalement dû renoncer au voyage faute d’autorisation de sa compagne.

Ces amis ont eu plus qu’une pensée pour lui. Depuis leur arrivée en Russie, ils se baladent avec une version cartonnée géante à l’effigie de leur « amigo » resté au pays. Depuis plusieurs jours, ils postent des photos sur les réseaux sociaux qui font le tour du monde.

Désormais sur le lieu de l’action, ces valeureux Mexicains expliquent qu’ils n’ont pas vraiment planifié la suite de leur périple. Malgré leur engagement à 100% dans le projet (certains ont démissionné de leur travail pour faire ce voyage unique), il y a un sérieux couac dans leur organisation : ils n’ont pas de billets pour assister aux matches de la compétition !

Source – Agences

Tourimex Banner

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *