Démocratie directe – Notre députée Paula Forteza vous propose de poser vos questions au gouvernement !

Paula Forteza et Mathieu Orphelin ont lancé une plateforme où chacun peut déposer une question écrite. Ils sélectionneront chaque mois deux d’entre elles. Infos : https://questions.parlement-ouvert.fr !

Ils espèrent dépoussiérer un exercice des plus convenus à l’Assemblée nationale. Chaque député a en effet la possibilité d’interpeller, une fois par semaine, un membre du gouvernement en lui posant une question écrite, publiée au Journal officiel dont la réponse fait également l’objet d’une publication.

Ce procédé est très régulièrement utilisé par les groupes minoritaires et les députés non-inscrits (le FN en est très friand) qui n’ont pas la chance de pouvoir souvent avoir la parole dans le cadre des fameuses Questions au gouvernement retransmises chaque semaine à la télévision. En 2015, plus de 20.000 ont été posées avec un taux de réponse de 70%, assure l’Assemblée nationale.

Sept mois après leur élection, deux députés LREM veulent ouvrir cet exercice directement aux citoyens alors que jusqu’ici, les parlementaires se contentent de faire remonter de manière indirecte les doléances de leurs électeurs.

Paula Forteza et Matthieu Orphelin ont lancé vendredi 2 février une plateforme (https://questions.parlement-ouvert.fr) permettant à chacun d’écrire des questions pour les ministres. Chaque mois, les parlementaires en choisiront deux qu’ils déposeront de manière officielle à l’Assemblée. « Nous sommes résolus à favoriser la participation et le dynamisme démocratiques », écrivent-ils dans un communiqué. « Remettre le citoyen au coeur de la vie de l’Assemblée est au coeur de notre engagement », précise le député du Maine-et-Loire.

Une question, un courrier au ministre

Les questions sélectionnées seront parmi celles qui sont « les plus discutées sur la plateforme », celles-ci pouvant « être inspirées des préoccupations des citoyens concernés », mais ne devant « pas concerner uniquement des situations individuelles ». « Nous avons mis en place une charte qui rappelle ce principe », précisent les parlementaires qui avaient, sans se concerter, cheminer depuis le début de leur mandat vers cette ouverture directe du Parlement aux citoyens.

Pour se donner un maximum de chances d’avoir une réponse, Paula Forteza et Matthieu Orphelin s’engagent aussi à envoyer un courrier au ministre concerné en plus de la procédure classique. C’est ce qu’ils ont fait dès ce vendredi.

Dans une lettre adressée au ministre de l’Intérieur Gérard Collomb et que Le HuffPosts’est procurée, il lui signale la question posée par « la citoyenne Mme Delphine Lauriot » qui réclame une évolution de la législation concernant le port du casque sur les vélos pour les enfants. Cette assistante maternelle ne peut pas faire agréer son tripoteur par les services de Protection maternelle infantile (PMI) car il n’existe pas de casque pour les très petits enfants dont elle a la charge.

« Nous comptons sur votre célérité et pédagogie dans la réponse écrite », écrivent les deux députés qui souhaitent également obtenir du ministre un complément de réponse par une courte vidéo ou des messages sur les réseaux sociaux.

HUFFPOST

Source – Le HuffPo

Tourimex Banner

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *