Pub amex Crystal 728
Pub amex Crystal 728

Des centaines de migrants africains francophones bloqués dans le sud du Mexique ! (Videos)

Des centaines de migrants africains manifestent depuis le 18 août à Tapachula, une ville mexicaine proche de la frontière avec le Guatemala. Parmi eux : des Congolais, des Sénégalais, des Camerounais, des Guinéens….!

Ils exigent des documents leur permettant de voyager librement vers le nord, en direction des États-Unis ou du Canada, alors que beaucoup sont bloqués dans cette ville depuis des semaines. Une situation liée au changement de la politique migratoire du Mexique, sous la pression des États-Unis.

Délaissant l’Europe, les Africains sont de plus en plus nombreux à traverser l’Atlantique pour tenter de rejoindre les États-Unis ou le Canada, en passant par l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale. Un périple long, coûteux, et surtout dangereux, puisqu’ils peuvent être amenés à rencontrer des trafiquants de drogue, d’êtres humains, ou encore des animaux venimeux (en particulier dans la jungle du Darién, entre la Colombie et le Panama).

 

Mais depuis plusieurs mois, ces migrants sont bloqués au Mexique, dans l’impossibilité de poursuivre leur voyage vers le Nord. Excédés, plusieurs centaines d’entre eux ont donc entamé un mouvement de protestation le 18 août dans la soirée, devant le « poste migratoire 21e siècle » (« Estación Migratoria Siglo XXI » en espagnol), un bâtiment de l’Institut national de la migration, à Tapachula, dans l’État du Chiapas. Un mouvement qui se poursuit encore !

Durcissement de la politique migratoire mexicaine

Cette situation est liée à un changement de la politique migratoire du Mexique. En début d’année, les autorités délivraient encore des visas dits « humanitaires » aux migrants, leur permettant de rejoindre le nord du pays, mais elles ne le font plus depuis cinq mois environ. Faute de papiers, les migrants restent donc bloqués dans le sud du pays.

Ce changement de politique s’explique en partie par la pression de l’administration Trump. À son arrivée au pouvoir en décembre 2018, le président Andrés Manuel López Obrador avait adopté une politique de « main tendue » aux sans-papiers dans un premier temps, avant d’être finalement contraint de contenir la vague migratoire en raison des menaces de sanctions douanières formulées par son homologue américain.

Lire la suite sur Observers.france24.com

 

Pub amex Crystal 728
Pub amex Crystal 728