El 5 de Mayo – Une fête nationale franco-mexicaine ! (Vidéo)

El Cinco de Mayo («le 5 mai» en espagnol) est une fête nationale au Mexique. Il commémore la victoire des forces mexicaines menées par le Général Ignacio Zaragoza sur les forces expéditionnaires françaises dans la Bataille de Puebla (5 mai 1862).

Un peu d’histoire

Sous le prétexte de forcer le paiement de la dette exceptionnelle et estropiant du Mexique, le Royaume-Uni, l’Espagne et la France avaient envoyé des troupes au Mexique. Le gouvernement démocratiquement élu du Président Benito Juárez passa des accords avec les Britanniques et les Espagnols, qui rappelèrent promptement leurs armées, mais les Français restèrent.

L’empereur Napoléon III voulut fixer la domination française dans l’ancienne colonie espagnole, y compris l’installation de ses parents, l’archiduc Maximilien d’Autriche, au gouvernement du Mexique. Bien qu’Abraham Lincoln ait rondement condamné les ambitions impérialistes de Napoléon dans un pays voisin, il ne pouvait pas intervenir dans le conflit car les États-Unis étaient en pleine guerre Civile américaine alors.

Confiants en une victoire rapide, 6500 soldats français marchent sur Mexico pour prendre la capitale avant que les Mexicains ne puissent rassembler une défense viable. Durant leur marche, les Français rencontrent une rude résistance devant Zaragoza, sortie pour arrêter les envahisseurs.

Bataille entre Mexicains et Français

La bataille entre les armées françaises et mexicaines s’est produite le 5 mai quand la milice mal équipée de Zaragoza (4 500 hommes) a rencontré l’armée française. Cependant, les petites et agiles unités de cavalerie de Zaragoza purent empêcher les dragons français de prendre le champ et d’accabler l’infanterie mexicaine. Les dragons étant coupés de l’attaque principale, les Mexicains défirent les soldats français restants grâce à leur ténacité, du fait du terrain inhospitalier et au moyen d’un assaut concerté à distance par les paysans locaux. L’invasion fut arrêtée et écrasée.

Zaragoza gagna la bataille mais perdit la guerre.

L’empereur français, lors de l’étude de l’invasion échouée, expédia derechef une autre force, cette fois de 30 000 soldats. En 1864, ils réussirent à défaire l’armée mexicaine et à occuper Mexico. L’archiduc Maximilien devint empereur du Mexique.

Le gouvernement de Maximilien fut de courte durée. Les rebelles mexicains opposés à son gouvernement résistèrent, cherchant l’aide des États-Unis. Une fois la guerre civile américaine terminée, les militaires des États-Unis commencèrent à fournir aux Mexicains des armes et des munitions, et jusqu’à ce qu’en 1867, les rebelles, après le retrait des Français, déposent leur empereur fantoche. Les Mexicains réélurent alors Juárez comme président.

Popularité de la célébration aux États-Unis

Contrairement à la croyance populaire, le Cinco de Mayo ne marque pas le jour de l’indépendance mexicaine. Cette distinction est réservée au Dieciséis de Septiembre (“16 septembre”), qui est célébré dans tous les bureaux appartenant à la branche exécutive de l’État mexicain, du Président jusqu’aux autorités municipales, de la soirée du 15 septembre jusqu’au matin du 16 avec une reconstitution du Grito de Dolores de 1810 ; l’appel public à mettre fin à la domination espagnole.

Le succès populaire du Cinco de Mayo aux États-Unis peut être attribué au mouvement d’étudiants chicanos de la fin des années 60. Inspirés par des étudiants activistes dans tout le pays, des membres de l’organisation MEChA en Californie s’étaient cherchés un jour de fête qui souligne leur ascendance en grande partie mexicaine. Le 16 septembre était placé bien trop tôt dans l’année scolaire pour que les étudiants puissent efficacement organiser ses rassemblements et célébrations. En outre le gouvernement des États-Unis aurait pu déduire de ce choix que les étudiants menaient des activités séditieuses ou sécessionnistes au sein de la communauté Mexicaine-Américaine. C’est ainsi que le Cinco de Mayo s’est de fait imposé comme solution de remplacement pour ces étudiants, y compris parce que son plus grand héros, le Général Zaragoza, était en fait né au Texas.

Au cours des années, la fête est sortie des milieux estudiantins et sa tradition s’est enracinée, pour être absorbée par la culture traditionnelle du sud-ouest des États-Unis. Pour beaucoup de communautés mexicaines-américaines, le Cinco de Mayo est une manière importante d’honorer fièrement l’héritage mexicain, éclipsant en importance l’anniversaire de l’indépendance du Mexique. Les Américains d’origine non mexicaine ne se privent pas de participer aux célébrations, de la même manière que les non Irlandais fêtent la Saint Patrick, avec des fêtes sur le thème des vacances, marquées par la consommation de cuisine mexicaine, ainsi que de tequila et de bière mexicaines.

Lire aussi sur Wikipedia

Tourimex Banner