Pub amex Crystal 728
Pub amex Crystal 728

Football – Le Mexique lance une vaste campagne contre l’homophobie dans les stades !

Le président de la fédération mexicaine, Yon de Luisa, a annoncé le lancement d’une grande campagne de sensibilisation pour lutter contre l’homophobie et le racisme chez les supporteurs ! 

Á partir de la semaine prochaine, dès qu’une expression homophobe s’exprimera pendant un match, l’arbitre suspendra le jeu et une annonce sera faite par les hauts-parleurs.

La fédération mexicaine de football (FMF) a annoncé vendredi le lancement d’une vaste campagne contre l’homophobie dans les stades, alors que la FIFA fait planer la menace de sévères sanctions dans le cadre des éliminatoires pour le Mondial Qatar-2022.

« Si nous n’obtenons pas de résultats » dans la lutte contre l’homophobie et le racisme chez les supporteurs « d’ici les éliminatoires du Mondial 2022, cela mettra en péril notre participation. Nous pourrions nous retrouver exclus de la Coupe du monde », a mis en garde le président de la fédération mexicaine, Yon de Luisa, lors d’une conférence de presse.

« Nous voulons éradiquer toute forme d’expression raciste ou discriminatoire dans notre football », a renchéri Enrique Bonilla, le président de la Ligue MX, le championnat mexicain de première division.

« Nous sommes des récidivistes »

Une campagne de sensibilisation va être lancée dans le cadre de ce championnat. À partir de la semaine prochaine, dès qu’une expression homophobe s’exprimera pendant un match, « l’arbitre suspendra le jeu et une annonce sera faite par les hauts-parleurs.

En cas de récidive, des messages indiquant que le club jouera son prochain match à guichets fermés seront diffusés par hauts-parleurs, sur les écrans et les autres moyens de communication », a précisé M. Bonilla.

Si les insultes persistent au cours des matchs suivants, l’arbitre « suspendra le jeu, pourra renvoyer les joueurs aux vestiaires, et en troisième instance le club recevra une sanction ».

« Nous sommes des récidivistes, nous avons déjà reçu 14 sanctions de la part de la FIFA et nous sommes menacés de sanctions plus sévères encore, des amendes plus lourdes, des matchs à guichets fermés, des retraits de points, des relégations et même l’exclusion », a souligné Yon de Luisa.

La première amende de 15 135 dollars infligée par la FIFA remonte à novembre 2015 en raison des cris racistes des supporteurs lors d’un match Mexique-Salvador dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Une autre amende, de 10 089 dollars a également été infligée à la fédération mexicaine pour des comportements similaires lors du match Mexique-Allemagne lors de ce Mondial disputé en Russie.

Les éliminatoires pour l’édition prévue au Qatar en 2022 doivent débuter en septembre 2020.

Source – Agences 

 

Pub amex Crystal 728
Pub amex Crystal 728