L’agence de notation Moody’s est confiante sur l’avenir économique du Mexique !

L’agence de notation financière Moody’s a relevé jeudi la perspective de la note souveraine du Mexique de « négative » à « stable », estimant notamment que les risques liés à la renégociation en cours du traité de libre-échange nord-américain (Aléna) avaient « diminué ».

La note de l’endettement à long terme a été maintenue à A3 tant en devises qu’en monnaies locales. « Les risques pour la croissance découlant de la renégociation de l’Aléna diminuent, car l’engagement entre les membres du traité est demeuré solide malgré un processus de négociation difficile », a souligné Moody’s dans un communiqué.

Etats-Unis, Canada et Mexique sont d’accord sur la nécessité de renégocier ce traité mais de nombreux points d’achoppement persistent, en particulier l’accès aux marchés publics américains, la proposition américaine d’une clause « crépusculaire » (clause de sortie) et la volonté des Etats-Unis de s’exclure d’un chapitre sur un mécanisme de règlement des différends.

La renégociation du traité, en vigueur depuis 1994, a été entamée il y a huit mois.

De plus, estime l’agence de notation, « les réformes structurelles adoptées depuis 2013 ont accru la résistance de l’économie mexicaine aux chocs, contribuant à des résultats budgétaires favorables et à une baisse modérée de l’endettement du secteur public ». La croissance du PIB réel a atteint 2% en 2017 et l’activité économique jusqu’en 2017 a été soutenue par une consommation privée robuste et une reprise des exportations de produits manufacturés, détaille le communiqué.

L’agence de notation prévoit que l’économie croîtra de 2% en 2018 avant de s’accélérer pour atteindre 2,5% en 2019. Le Mexique se prépare au prochain scrutin pour la présidentielle du 1er juillet. Mais « la probabilité est faible que la prochaine administration, par un changement radical de politique, affaiblisse les tendances économiques et budgétaires » du pays, a jugé Moody’s.

Source – Agences

Tourimex Banner