Le XVème Festival Franco-Mexicain c’est du 08 au 11 mars à Acapulco !

Crée en 2004, le Festival Français d’Acapulco est une plate-forme pluridisciplinaire qui se décline à travers les thèmes que sont  la mode, le cinéma, la musique, la gastronomie ainsi que les arts plastiques et scéniques. La XVème édition du festival aura lieu ce week end du 8 au 11 mars à Acapulco !

Le festival a changé sa dénomination cette année à Festival Franco-Mexicano et organisera une rencontre en dordogne du 26 au 30 avril prochain. Lire notre reportage en bas de page !

La XVème édition se focalise sur la gastronomie la musique et le cinéma avec cette année un dîner rencontre entre divers chefs mexicains des états de Morelos, Guerrero, Mexico, Puebla, Oaxaca sur le thème des cuisines et recettes traditionnelles et indigènes.

Samedi vous pourrez vous baigner au son de la musique ELECTRO et vous reposer ensuite devant un écran pour suivre une série de films courts métrages mexicains présentés au festival de Cannes !

Voici le programme en détail et la page Facebook et internet pour retrouver toutes les informations utiles :

Article du 12 mars 2017 – 14ème festival Francés d’Acapulco ! L’alimentation au centre des activités !

Le mois de mars est celui de la Francophonie dans le monde et c’est dans ce contexte que s’est tenu cette année le 14ème Festival français d’Acapulco. Art, culture, gastronomie furent à l’honneur avec une mention spéciale sur l’éducation alimentaire. Reportage !

C’est le 9 mars que fut inauguré le Festival français dans le très prestigieux Fort de San Diego dans la cité balnéaire d’Acapulco. Art moderne en guise d’inauguration, une collection appartenant au Musée Soumaya-Latitud Paris . Des tableaux latino-américains de Diego Rivera, Francisco Toledo, Juan Soriano, ou encore du chilien Roberto Matta qui seront exposés jusqu’au 18 juin de cette année.

Le Grand Journal salue la prestation du groupe Folie Musette. Très belles interprétations de la chanteuse française Alexandra Beugnet et ses acolytes (Elliot Sandín, Luciana Castellano, Mercedes Marin et Fannia Delgado). Un groupe franco-mexicain de Musette qui aura également animé la soirée des saveurs le jour suivant au club de Yacht des plus grands succès français et Mexicains pour l’occasion.

Gastronomie et éducation: la Tablée des Chefs

En parallèle aux nombreuses activités artistiques, le 9ème concours de jeunes chefs cuisiniers, associé cette année à la présence importante de La Tablée des Chefs, point clé du Festival. Cette association caritative originaire de Montréal et présente également en France et au Mexique prétend conscientiser sur le gaspillage alimentaire et proposer des programmes de récupération de nourriture afin de la redistribuer aux plus nécessiteux.

Ce programme s’adresse surtout aux chaînes hôtelières, et aux différents restaurants qui, chaque jour se voient obligés de jeter la nourriture excédentaire.

Dans tout le pays un mexicain sur quatre ne mange pas à sa faim et dans certaines écoles, à majorité indigène de l’Etat de Guerrero, de nombreux enfants se rendent à l’école sans avoir déjeuné.

La Tablée des chefs, au-delà de sa fonction première se rend également dans les écoles afin d’éduquer les tout jeunes enfants sur le thème de l’alimentation saine, ainsi que  dans les écoles hôtelières afin de travailler avec les futurs jeunes chefs cuisiniers et les rendre conscients sur l’importance de ne pas gaspiller.  « Alimenter et éduquer » , voilà les maîtres mots et le défit de l’association québécoise. Une belle initiative qui pourrait être secondée par les Banques alimentaires du Mexique.

Et les Banques alimentaires aussi…

Ces Banques spéciales travaillent depuis plus de 20 ans au Mexique.  Des quelques 120 mille tonnes d’aliments récupérés, ce sont un million cent mille personnes que l’on peut nourrir. Rien que dans l’Etat de Guerrero, 42% des gens n’ont pas assez de nourriture.

Les banques alimentaires travaillent avec les producteurs, les industries, ainsi que 4 mille entreprises tous les jours.  « Ces aliments ne sont pas offerts, nous demandons aux bénéficiaires 10% de leur valeur afin que ces personnes comprennent l’effort qui se trouve derrière et que pour nous c’est un travail important » assure la Directrice des Banques alimentaires de l’Etat de Guerrero Graciela Nozari.

Dans ce cadre, le Festival a également accueilli Sergio Coronado, député de la deuxième circonscription des Français établis hors de France (Amérique latine et Caraïbes). Ce dernier a souligné qu’il s’agissait « d’un beau projet, qui crée un lien entre les deux traditions culinaires. C’est aussi une initiative qui permet de lutter contre l’obésité qui sévit au Mexique » a-t-il ajouté.

« Notre planète jouit du double des resources nécessaires à alimenter sa population et pourtant aujourd’hui 15% des gens ont faim dans le Monde ». Comment peut-on changer cette situation? En changeant de comportement, en privilégiant la consommation de produits locaux, en diminuant sa consommation de viande, en luttant contre le changement climatique, en suivant un régime végétarien, entre autres exemples.

La cuisine devient  alors un compromis avec la planète. Comme chaque année, le Festival a invité de jeunes chefs cuisiniers à un concours. Et c’est le Centre Gastronomique de CEGAIN qui l’a remporté avec son plat à base de chilate, cette boisson si typique d’Acapulco.  Le jeune chef-cuisinier se verra offrir un voyage à Biarritz au lycée hôtelier Biarritz Amérique Latine.

Autres activités du Festival

La nuit du vendredi s’est terminée une nouvelle fois au Fort de San Diego par la Nuit du Ciné.  Le Grand Journal a assisté à la projection du film ‘Me quiere … no me quiere’ dirigée par Clovis Cornillac de Nueva Era Films.  Une comédie romantique sur le thème de  l’attraction de personnalités fondamentalement différentes.

Après quoi, nous nous sommes rendu au Club de Yachts d’Acapulco pour la Nuit des saveurs où les convives ont pu se délecter avec de nombreux plats témoins de la richesse de la cuisine mexicaine et française.

Conclusion du 14ème festival d’Acapulco ce samedi par un défilé de mode. La collection Acapulco J’adore de la designer française Sophie Massun et  designer mexicain César Rojas, aux couleurs inspirées du climat et de la culture d’Acapulco.

Source – Yannick Buys – (www.legrandjournal.com.mx)

Tourimex Banner