Économie – L’inflation à 4,83% et 2% seulement de croissance au Mexique en 2018 !

La croissance de l’économie mexicaine a ralenti au quatrième trimestre 2018 avec la baisse de l’activité des secteurs de l’industrie manufacturière, des mines et de la construction, montrent les statistiques officielles publiées mercredi. 

L’inflation a elle atteint 4,83% en 2018, un niveau supérieur à l’objectif de la banque centrale mexicaine (Banxico).

Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,3% en données corrigées des variations saisonnières (CVS) par rapport aux trois mois précédents après une hausse de 0,8% sur juillet-septembre, a annoncé l’INEGI, l’institut national de la statistique.

Par rapport au quatrième trimestre 2017, la croissance de la deuxième économie d’Amérique latine est revenue à 1,8% en données brutes après 2,5% au troisième trimestre, et à 1,9% en données CVS.

Sur l’ensemble de l’année 2018, la croissance du Mexique ressort à 2,0%.

« Il n’est pas surprenant que l’économie ait décéléré au quatrième trimestre car cela tient à une malédiction historique qui frappe le Mexique tous les six ans lors du changement de gouvernement », explique Alfredo Coutino, directeur de l’analyse pour l’Amérique latine chez Moody’s Analytics.

La baisse des dépenses publiques à la fin du mandat du président Enrique Peña Nieto et la période transition avant la prise de fonctions de son successeur, Andres Manuel Lopez Obrador, ont pesé sur l’évolution du PIB, ajoute-t-il.

L’inflation a atteint 4,83% en 2018

L’inflation au Mexique, la deuxième économie d’Amérique latine, a atteint 4,83% en 2018, un niveau supérieur à l’objectif de la banque centrale mexicaine (Banxico), a indiqué l’Institut national de la statistique (INEGI). Le chiffre est supérieur à l’objectif de 3% fixé par Banxico et dépasse légèrement les 4,82% d’inflation anticipés par les analystes de Banco Santander.

L’inflation a été de 0,70% en décembre du fait principalement de l’augmentation des prix de certains aliments, comme les tomates, et de services tels que le transport aérien. Fin décembre, la banque centrale mexicaine a relevé son taux directeur à 8,25% en raison du contexte d’incertitude lié notamment à la politique menée par le gouvernement du nouveau président, Andrés Manuel Lopez Obrador.

Banxico avait alors indiqué que l’inflation pouvait s’accélérer, encouragée par une dépréciation du peso mexicain qui renchérit les produits importés. Pour 2019, les analystes anticipent une décélération de l’inflation, qui devrait atteindre 3,89% en fin d’année.

Pub amex Crystal 728
Pub amex Crystal 728