L’ouragan BUD continue sa tarjectoire le long du pacifique Mexicain ! (video)

L’ancien ouragan Bud, devenu une simple dépression tropicale, se trouve actuellement entre le Mexique et la Basse-Californie du Sud. Des inondations sont à craindre tout au long de sa trajectoire, qui se dirige vers les Etats-Unis.

Depuis mercredi plusieurs villes du Mexique ont été touchées par des inondations en raison de pluies diluviennes déversées par cet ancien ouragan de catégorie 4, comme à Guanajuato. Selon les services météorologiques de la région, il est tombé entre 77 et 100 mm de précipitations sur la ville et ses environs.

Ce samedi, Bud frappe la Basse-Californie au Mexique et génère des vents de 100 à 110 km/h. Des pluies copieuses se déversent sur le nord-ouest du Mexique, en remontant vers le sud-ouest des Etats-Unis. Des ruissellements importants se produisent en raison de l’aridité des sols. Des inondations éclair se produisent, ainsi que des glissements de terrain, notamment dans les zones montagneuses.

Dimanche, les précipitations devraient gagner le sud-ouest des Etats-Unis, notamment  l’Arizonaet le Nouveau-Mexique avec des cumuls de 60 mm attendus du côté de Phoenix et Albuquerque. Ces pluies s’annoncent bénéfiques pour ces zones qui souffrent d’un déficit pluviométrique important et représentent également une chance dans la lutte contre les incendies qui se sont déclarés dans le Colorado.

L’arrivée  de cet ex-ouragan pourrait déclencher les pluies habituelles de la mousson américaine, qui pourrait être la plus précoce qu’ait connu Phoenix.

Article du 11 juin 2016 – Deux ouragans majeurs en moins de 48h sur le pacifique Mexicain ! (video)

Lundi 11 juin 2018 à 8 h 20 – Nouvel ouragan majeur dans le Pacifique. C’est le deuxième en moins de 48 heures dans cette région. « Bud », c’est son nom, s’est renforcé, et ses effets se font déjà sentir sur plusieurs secteurs de la côte ouest du Mexique. 

Les vents du système ont dépassé les 185 km/h, le seuil requis pour devenir un ouragan de catégorie 3. Il affecte déjà de nombreux secteurs de la côte Pacifique du Mexique, d’Acapulco à la ville de Manzanillo, près de 350 kilomètres plus au nord.

Ces régions sont touchées par des vagues de trois à cinq mètres, des courants d’arrachement, et parfois déjà des précipitations. Une veille de tempête tropicale est d’ailleurs en vigueur pour les secteurs situés entre Manzanillo et Puerto Vallarta.

Et ce n’est pas fini. Les modèles indiquent que Bud devrait toucher terre en fin de semaine prochaine dans la péninsule de Basse-Californie. Il devrait amener quelque 200 millimètres de pluie, et un risque de crues subites et de glissements de terrain est à surveiller, notamment dans les régions montagneuses.

Des pluies diluviennes même en altitude !

Des pluies diluviennes se sont abattues sur Guadalajara, le seconde ville du Mexique et capitale de l’état de Jalisco, pourtant située à 200 kms de la côte pacifique et à 1500 mètres d’altitude. Les dégâts sont importants dans les sous sols des centres commerciaux et sur certaines lignes du métro local. Les images sont impressionnantes et les autorités ont du mettre en place des procédures particulières pour permettre aux secours de circuler en ville. Voir le reportage de la télévision locale ci-joint:

Aletta rétrogradée en tempête tropicale

De son côté, Aletta a été rétrogradée en tempête tropicale. Elle devrait mourir dans les prochains jours, au contact des eaux plus froides du Pacifique. Nommée mercredi matin, elle s’était renforcée très rapidement, jusqu’à atteindre la catégorie 4 sur les 5 que compte l’échelle de Saffir-Simpson, vendredi après-midi.

Ce n’est que la neuvième fois depuis 1970 que la première tempête nommée de l’année dans cette région prend une telle proportion. La saison des ouragans dans le Pacifique Est a officiellement débuté le 15 mai, et s’achèvera le 30 novembre. Typiquement, on observe durant cette période le développement d’une quinzaine de tempêtes nommées, huit deviennent des ouragans, dont trois majeurs, c’est-à-dire avec des vents soutenus supérieurs à 178 km/h.

Source – meteomedia.com

Tourimex Banner