Paris – Beau succès pour la quinzième édition de la Fiesta de los Muertos !

Incontestablement la quinzième édition de cette Fiesta de los muertos parisienne a franchi un nouveau palier ! Déjà, la cérémonie inaugurale,  dans une église St Merry archi bondée,  laissait augurer une magnifique nouvelle édition.

Retour sur les activités culturelles proposées :

Nadiesha, l’association qui depuis quinze ans organise cette fiesta et Paris Mexico, organisateur d’El Grito en Paris se sont, por fin, associés pour joindre leurs efforts, leurs réseaux et ainsi donner une nouvelle impulsion à la manifestation.

Misha Vaylon, le directeur artistique s’évertue depuis quinze ans à proposer des activités culturelles diverses, éclectiques, plurielles, toujours en adéquation avec l’essence même des Fiestas de los muertos : un regard lucide et juste sur la vie…

Cette année force est d’admettre que le programme proposait un regard, certes non exhaustif, au public parisien bienveillant mais riche d’une haute teneur artistique !  Ce rendez-vous annuel devient de plus en plus incontournable,  s’inscrivant dans la paysage culturel de la ville de Paris avec une mention toute spéciale à la mairie du 4 eme arrondissement et son maire Christophe Girard, lequel, par sa présence au soir de l’inauguration, aura clairement démontré son intérêt pour la manifestation.

En effet de nombreuses expositions étaient hébergées au sein de la mairie – exposition photographique «  visions autour de la mort », conférence de Laurence Massé «  l’heure du grand passage », expo peinture de Juan Carlos Cedillo …

Le partenariat renouvelé avec le Salon du chocolat, aux dates concomitantes, permet à l’organisation du festival de proposer un plateau musical quotidien pendant les trois jours du salon  – Dejame cantar flaquita  – mais aussi  la dégustation de spécialités mexicaines !

A propos de dégustation,  il faut saluer la participation d’au moins trois restaurants mexicains de la capitale: Zicatela, La bombilla et Itacate avec une mention toute spéciale à Pepe, le charismatique patron de Zicatela, qui a accueilli au sein de son deuxième restaurant parisien ouvert récemment,  de nombreuses activités culturelles !

Atelier de maquillage pour adultes et enfant, conférence de Jean -Gabriel Foucaud « Voyage au pays des ancêtres -, n’étant pas pour rien non plus Pepe à la venue de Moderatto pour un concert unique en Europe lors de la dernière soirée de la manifestation, le samedi 4 novembre dernier,  dans une ambiance délirante !

C’était aussi un sacré Pari que d’organiser ce concert dans la salle de la Palmeraie qui accueille chaque année El Grito, fête de l’indépendance du Mexique. Illustration de la pertinence de ce partenariat entre Nadieshda et Paris mexico !

Eclectisme reste le maitre mot de la politique menée par l’organisation, la présentation  à la maison du Mexique du pianiste virtuose d’Abdel Vàzquez ,  venu tout spécialement de New-York à cette occasion en atteste, ou encore l’excellente Présentation à l’Apollo théâtre de cet « au-delà de Frida … » interprété par la sublime chanteuse Yolanda Preciado dans le rôle de Frida Khalo et sa partenaire comédienne Marisa Rubio campant une Chavela Vargas probante.

Une salle pleine, là également, aura réconforté les deux artistes car ce travail est phénoménal, l’illustration sonore notamment ! A ce sujet, Yolanda Preciado  me confiait qu’elle va essayer de faire tourner cette création en France et à l’étranger…directeur de théâtre à vos agendas !

Le dimanche de clôture  à la salle des fêtes de la mairie du 4 ème  pour un rassemblement solidaire a permis de récolter des fonds pour les sinistrés du récent et terrible tremblement de terre et aura conforté chacun d’entre nous de l’importance de cette Fiesta de los muertos à Paris.

Après tout, la vie est un rêve dont la mort nous réveille…Rendez-vous est donc pris pour 2018 amigos !

Jean-My Cochois – (www.laprensafrancesa.com.mx)

 

Tourimex Banner

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *