Nespresso Boutiques
Nespresso Boutiques
Nespresso Boutiques

Rallye du Mexique : WRC. Rallye du Mexique : Sébastien Ogier fait coup double ! (Video)

Le Français Sébastien Ogier (M-Sport Ford), quintuple champion du monde en titre, a remporté le Rallye du Mexique dimanche et repris la tête du Championnat du monde des rallyes (WRC) au Belge Thierry Neuville (Hyundai).

L’Espagnol Dani Sordo (Hyundai) et le Britannique Kris Meeke (Citroën) complètent le podium de cette troisième manche. Le nonuple champion du monde français Sébastien Loeb, de retour dans la discipline avec Citroën, est cinquième.

Le Français Sébastien Ogier (M-Sport Ford), quintuple champion du monde en titre, a remporté le Rallye du Mexique dimanche et repris la tête du Championnat du monde des rallyes (WRC) au Belge Thierry Neuville (Hyundai). L’Espagnol Dani Sordo (Hyundai), à 1 min 13 sec, et le Britannique Kris Meeke (Citroën), à 1 min 29 sec, complètent le podium de cette troisième manche de la saison. Le nonuple champion du monde français Sébastien Loeb, de retour dans la discipline avec Citroën, termine cinquième à 2 min 34 sec. Ce succès permet à Ogier de redevenir leader au Championnat avec neuf points de plus que Neuville, seulement sixième à neuf minutes et treize secondes.

Quatrième de la Power Stage remportée par l’Estonien Ott Tänak (Toyota), le Belge a grappillé deux points mais Ogier, deuxième, en a inscrit quatre supplémentaires. Déjà vainqueur du Rallye Monte-Carlo en janvier, le Français remporte son deuxième rallye de la saison, après être parvenu à surmonter un ordre de passage défavorable vendredi (2e) qui l’obligeait à balayer une épaisse couche de poussière.

« Nos chances étaient minces mais on n’a jamais abdiqué et on signe une grande performance », a-t-il réagi après avoir remporté son quatrième Rallye du Mexique (2013, 2014, 2015 et 2018). Le leader de M-Sport a construit son succès en deux temps, d’abord en limitant les dégâts vendredi, puis en écrasant la concurrence samedi, quand il a remporté cinq des six spéciales prévues sur terre, avant trois courtes spéciales sur asphalte.

Ogier a aussi bénéficié samedi de la crevaison, dans l’ES14, de Loeb, alors leader, qui n’avait plus disputé de manche du Mondial des rallyes depuis le Monte-Carlo 2015. Deuxième dimanche matin, Meeke disposait d’une avance relativement confortable sur Sordo (près de 11 secondes), mais il a mis sa C3 sur le flanc dans l’ES20 et a tardé à se dégager, coincé dans un fossé.

Quatrième au Mexique, le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai) monte sur la troisième marche du podium du Championnat, à la place du Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota) seulement huitième, à plus de 15 minutes d’Ogier.

Article du 11 mars 2018 – Sébastien Loeb rétrograde à la 5e place, Ogier prend les commandes 

Placé en tête du classement provisoire du Rallye du Mexique lors des premières spéciales de la 3e journée de course, Sébastien Loeb a ensuite connu des défaillances techniques. Perdant plus de deux minutes en général, l’Alsacien recule à la 5e place et cède la sienne à Sébastien Ogier

En une journée de course, Sébastien Loeb a vu ses espoirs de victoire au Rallye du Mexique naître puis disparaître. La troisième journée de course de ce Rallye du Mexique 2018 débutait pour lui sous les meilleurs auspices : après avoir enlevé son 3e meilleur chrono lors de la première spéciale du jour (SS11), l’Alsacien (Citroën) s’était placé en tête du classement provisoire de la course à 11h, heure mexicaine.

Mais le pilote français a ensuite eu un important pépin technique. Toujours devant en général lors des SS12, SS12 et SS13, l’Haguenovien a subi une crevaison dans la spéciale 14. Il s’agissait du 2e passage sur le circuit de Guanajuatito (37,97 km), le même qui lui avait favorable au commencement de la journée.

Perdant plus de 2 minutes et arrivant en 13e position de la spéciale, l’Alsacien rétrograde à la 5e place. Il accuse à présent un retard de 2′ 08,2″ au général et peut abandonner toute prétention au classement général. Il cède le trône à Sébastien Ogier (Ford), vainqueur de quatre spéciales consécutives (SS13, SS14, SS15 et SS16). L’Alpin possède à la fin de la 3e journée 35.9″ d’avance sur Kris Meeke (Citroën) et 46.8″ sur Dani Sordo (Hyundai).

► La quatrième et dernière journée du Rallye du Mexique débutera à 08h15, heure mexique. Le direct de la course est consultable sur le site du rallye, et résultats y sont rapidement mis en ligne.

Article du 10 mars 2018 – Rallye WRC du Mexique : Sébastien Loeb deuxième au général provisoire ! 

Sébastien Loeb impressionne pour son retour en Championnat du monde. Il est pour l’instant deuxième du Rallye du Mexique. L’autre gagnant de la journée de vendredi est Sébastien Ogier. Le triple vainqueur de l’épreuve (2013, 2014, 2015) s’élancera samedi derrière Loeb, et le WRC pourrait revivre les grandes heures de la rivalité entre les deux champions français. 

Après dix spéciales sur le Rallye WRC du Mexique, Sébastien Loeb (Citroën) est deuxième du classement général provisoire à 7 »2 de l’Espagnol Dani Sordo (Hyundai), leader depuis l’ES3. «On a perdu du temps à droite à gauche, mais le bilan est encourageant, a déclaré le pilote français, neuf fois champion du monde. Je ne me surprends pas, mais je suis content d’être là. Après six ans d’absence, ce n’était pas gagné d’avance de se retrouver dans cette position face à une telle concurrence.» L’Estonien Ott Tänak (Toyota) complète le podium provisoire à 11 »0, alors que Sébastien Ogier, quintuple champion du monde en titre, est 5e à 30 »2.

A l’image de Dani Sordo, Sébastien Loeb a profité d’un ordre de départ favorable vendredi matin, avant de frapper un grand coup dans l’après-midi. Troisième à mi-journée, il a signé un premier temps scratch dans l’ES7, avant de dominer également l’ES8. Il aurait pu menacer d’avantage Sordo, s’il n’avait pas dû faire demi-tour dans l’ES6, après avoir tiré tout droit dans un carrefour où il devait tourner à gauche.

 

Ogier peut profiter des déboires de Neuville

L’autre gagnant de la journée est Sébastien Ogier, qui a su limiter les dégâts, malgré un ordre de départ défavorable et une crevaison dans l’ES7. Le triple vainqueur de l’épreuve (2013, 2014, 2015) s’élancera samedi derrière Loeb, et le WRC pourrait revivre les grandes heures de la rivalité entre les deux champions français. Deuxième du Championnat, Ogier pourrait profiter des déboires de Thierry Neuville pour en reprendre la tête. Le Belge, victime d’une perte de pression d’essence, a perdu plus de vingt-cinq secondes dans l’ES5. Il n’a pas été le seul à perdre pied vendredi.

Le Britannique Elfyn Evans (M-Sport Ford) et le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota) ont notamment été contraints à l’abandon. Daniel Barritt, le copilote d’Evans, souffre d’une commotion cérébrale, après un tonneau, et le staff médical a conseillé à l’équipage de renoncer. Latvala, lui, a été freiné par des problèmes de surchauffe dès la première spéciale de vendredi.

Source – Agences

 

Nespresso Boutiques
Nespresso Boutiques
Nespresso Boutiques
Footer  American Express + Crystal
Footer  American Express + Crystal
Footer  American Express + Crystal