Nespresso Boutiques
Nespresso Boutiques
Nespresso Boutiques

Référendum – La construction du nouvel aéroport de Mexico rejetée à 70% !

La construction du nouvel aéroport de Mexico a été rejetée à près de 70% lors d’une consultation publique controversée mais nationale après le dépouillement de 98% des votes, a annoncé dimanche soir l’équipe du président élu Andres Manuel Lopez Obrador.

Durant sa campagne, Lopez Obrador, 64 ans, a critiqué le chantier de construction de ce méga-aéroport, pour son coût élevé — estimé à plus de 13 milliards de dollars — son impact environnemental et pour de supposés faits de corruption dans l’attribution des contrats.

Le magnat mexicain des télécommunications Carlos Slim — principal investisseur du nouvel aéroport — et de nombreux entrepreneurs ont durement critiqué la position de Lopez Obrador, qui a obtenu une très large victoire à la présidentielle de juillet. Sa décision de soumettre au vote un dossier aussi technique et impliquant la sécurité aérienne a aussi été largement critiquée.

Les organisations spécialisées en aviation, comme l’américaine Mitre ou l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) des Nations unies, soutiennent la poursuite du chantier en cours, sur l’ancien lac de Texcoco, dans la banlieue de la capitale.

310.463 (votants) se sont exprimés pour la poursuite de la construction de l’aéroport de Texcoco, et 747.000 se sont exprimés en faveur des études et travaux à Santa Lucia », un aéroport militaire offrant une alternative au chantier en cours, a indiqué lors d’une conférence de presse Enrique Calderon, chargé du dépouillement.

«Ce que décide le peuple sera soutenu par le gouvernement», a prévenu Lopez Obrador, assurant que les contrats seraient honorés en cas d’arrêt du chantier, ce qui pourrait ouvrir la voie à des poursuites judiciaires et au versement d’indemnités colossales.

A l’annonce des résultats et des commentaires de l’équipe du président élu, le peso c’est déprécié et un peu plus fortement lundi matin à l’ouverture de la bourse.

« C’est un très mauvais signal adressé aux marchés et investisseurs internationaux » annonce la Coparmex, la confédération patronale du Mexique.

Selon différents instituts de sondage, 55% des Mexicains interrogés souhaitent la poursuite du chantier actuel et de nombreux analystes s’inquiètent du manque de rigueur de la consultation !

Ses détracteurs estiment qu’elle n’est pas conforme à la loi et dénoncent son manque de rigueur, comme des votes multiples, constatés par plusieurs médias dont l’AFP.

Sources – Agences et rédaction

Nespresso Boutiques
Nespresso Boutiques
Nespresso Boutiques
Footer  American Express + Crystal
Footer  American Express + Crystal
Footer  American Express + Crystal